3 juillet 2020

Hyaluroderme de Phyderma fait le in et le out

J'ai eu la chance d'être sélectionnée pour un test organisé par le laboratoire Phyderma en partenariat avec Trustbeauty, et portant sur une routine très complète puisqu'elle associe un traitement par voie interne à l'application d'une crème anti-âge.



Hyaluroderme regonfle la peau de l'intérieur

Ce complément alimentaire augmente l'hydratation de l'épiderme grâce à l'acide hyaluronique qu'il contient et qui, en gonflant au contact de l'eau qui l'environne, retend la peau et lui donne de l'élasticité. Il est associé à du collagène, le constituant principal de la peau qui lui donne sa souplesse et son rebond, et dont le taux diminue avec l'âge.


Il est, de surcroît, très facile d'utilisation, car il suffit de prendre un comprimé par jour pour voir des résultats après quinze jours environ d'utilisation. Incontestablement, la peau est plus rebondie, et les rides sont comme regonflées de l'intérieur, l'ensemble du visage est plus ferme et plus jeune.

Sur le site, il est recommandé de coupler la prise de ces comprimés à l'application d'une crème de la même gamme, pour cumuler les effets de l'acide hyaluronique.

Hyaluroderme, soin combleur de rides

Ce soin, présenté dans un joli flacon-pompe en verre dépoli, contient des ingrédients actifs, microsphères d'acide hyaluronique et de la vitamine E, qui doivent agir à court terme pour le premier, pour rendre à la peau son rebond, et à long terme pour le second, car il protège du stress oxydatif.
 

Il contient également des ingrédients à l'effet cosmétique plus immédiat, comme l'extrait de soie, qui donne du crémeux à la texture fluide de ce soin très agréable à appliquer, et les pigments soft focus qui floutent immédiatement les rides et les pores dilatés.
 
Mon problème est que ces ingrédients, mis en avant par la marque, sont loin d'être les seuls. Si on regarde de près la composition, voici ce qu'elle donne, avec entre parenthèses, la traduction des ingrédients problématiques :

Cyclopentasiloxane (silicone), Dimethicone/Vinyl Dimethicone Crosspolymer (silicone), Ethylhexyl Palmitate, Aqua (Water), Serica (Silk) Powder, Tocopheryl Acetate, Mica, Silica Dimethyl Silylate, Parfum (Fragrance), Butylene Glycol, Alteromonas Ferment Extract, Phenethyl Alcohol, CI 77891 Titanium Dioxide, Caprylyl Glycol, Phenoxyethanol, Sodium Hyaluronate, Hexylene Glycol, Triethoxycaprylylsilane (silicone).

Autrement dit, une grande partie du produit est constituée par du silicone, à savoir du microplastique, ce qui pose problème pour l'environnement, mais aussi pour notre peau. J'ai eu l'impression d'encrasser mon épiderme application après application. J'ai développé des imperfections ; pour être certaine que le problème venait bien de là, j'ai arrêté puis repris ce produit : c'était bien lui.

Je trouve dommage d'avoir conçu un complément alimentaire de qualité et de compter avant tout sur le pouvoir occlusif du silicone pour retenir l'eau que l'acide hyaluronique attire dans l'épiderme.

 

Autant le dire, j'ai surtout apprécié un produit sur les deux, mais je remercie très chaleureusement Phyderma et TrustBeauty de m'avoir permis de tester l'ensemble de cette routine.


Share:

2 commentaires

  1. C'est dommage pour le collagène effectivement.
    La routine est pourtant bien pensée et intéressante.
    Je te remercie pour ton avis sincère et objectif.
    Bisouuus

    RépondreSupprimer
  2. Coucou,
    On voit de plus en plus l'association de compléments avec les soins beauté.
    C'est vraiment dommage d'avoir opté pour une si forte concentration de silicone dans la crème d'autant plus que le Cyclopentasiloxane est suspecté d'être un perturbateur endocrinien.
    bises

    RépondreSupprimer

Laissez-moi commentaires et petits bonjours, ça fait toujours plaisir !

© Forty Beauty | All rights reserved.
Blog Layout Created by pipdig