Se démaquiller sans produits ! Lapiglove, le gant démaquillant : mon avis.

Ça y est, je l'ai testé : Lapiglove est un gant de démaquillage avec lequel on n'utilise... que de l'eau.
Si.
Et je vous vois venir, parce que je pensais la même chose que vous, à savoir : "Tiens, mon oeil !". Je pensais vraiment que j'allais l'essayer, et dans la foulée devoir me jeter sur un bon vieux lait démaquillant.
Eh bien, mea culpa.
Voici ce qui vous arrive (rapidement, en plus) après une commande de 16 euros et des frais de port (très raisonnables, je trouve : 1.65 euros).
  
Il s'agit donc d'un kit comprenant un gant type gant de toilette, et d'un autre, plus petit, taille voyage.
 Armée de tout mon scepticisme, je passe mon gant sous l'eau et, sans rien d'autre, je me démaquille le visage entier. Y compris les yeux. Sur lesquels je porte le fameux They're Real de Benefit, dont je vous avais parlé dans un précédent article, et dont vous vous rappelez le côté très accrocheur.
Avant tout commentaire, voici le gant après que je l'ai passé :
Je sais, c'est beurk. Mais ce serait encore plus beurk si j'avais encore tout ça sur le visage pour me coucher. Donc c'est très bien ainsi.
Croyez-le si vous le voulez, j'ai passé ensuite un coton d'eau micellaire sur mon visage et... rien. Coton propre.

Mais après, allez-vous me dire, je vais devoir avoir un gant pour chaque jour, bonjour l'investissement. Non, vous le lavez, et il sèche très vite (il paraît pratiquement sec après essorage, d'ailleurs).
Là encore, je vous sens sur la réserve : vous vous voyez peiner pour laver votre gant et y passer cinq minutes.
Ben non. Parce que ce que j'aime, avec ce gant, c'est que je gagne du temps : je démaquille et lave (et exfolie, grâce à la microfibre) tout mon visage, lèvres et yeux compris, en un seul geste, sous la douche si je veux. Avouez que si je gagnais du temps d'un côté pour me démaquiller, mais que j'en perdais après à démaquiller mon gant, ce serait ballot. Donc, je vous rassure : un peu de savon, on frotte un peu, et ça donne ça :
Nickel derechef.
Economie de produits, de temps. Heu-reuse.
Je ne suis pas souvent aussi enthousiaste, croyez-moi. Je ne compte pas le nombre de fois où on m'a vanté le produit ré-vo-lu-tion-naire qui m'a, sinon franchement déçue, du moins laissée un peu froide.
Là, je suis vraiment bluffée, et je pense que ce gant sera mon unique compagnon en voyage à présent (oui, les hôtels fournissent du savon, mais jamais de démaquillant : je laverai mon gant avec, et je me passerai du démaquillant pour les yeux et le visage).
Un passage par semaine en machine à 60° maximum, et il est absolument comme neuf, et fera son travail sans broncher pendant trois mois.
Steve Jobs aurait dit que ceci est une révolution. Pas moins.
Em-bal-lée, vous dis-je !




SHARE:

1 commentaire:

  1. Alors vraiment, je suis bluffée moi aussi !! J'avoue qu'il m'arrive de sauter l'étape nettoyage du museau quand je suis trop crevée et que je rêve d'aller au lit ! Mais là, juste mouiller le gant et le passer sur mon visage, je n'ai plus d'excuse (et je ne le fais plus d'ailleurs). C'est vraiment génial, le visage est tout net et doux comme si j'avais fait un léger gommage mais sans rougeurs, sans sécheresse. Je pars à Paris cette semaine et du coup, ma trousse de toilette sera légère ! Merci Adeline, merci Lapiglove, I am l'happy !!!

    RépondreSupprimer

Laissez-moi commentaires et petits bonjours, ça fait toujours plaisir !

Pinterest Hover Button

BLOGGER TEMPLATES BY pipdig