La beauté du diable...

Aujourd'hui je réponds trèèèèèèèèèèèèèèèèès en retard au TAG d'une super blopine, Marine, qui tient le blog Deux Aimes by Marine. Je vous invite à la lire toutes affaires cessantes, car vous ne pourrez qu'être séduit par la variété des sujets qu'elle traite : de la beauté, de la diététique, des conseils photo... vous trouverez forcément votre bonheur. Et puis Marine, c'est un bonheur à elle toute seule, non ?

Mais figurez-vous que l'ange Marine recèle en fait un vrai petit démon. C'est pourquoi le TAG auquel elle m'a invité s'intitule TAG "Les 7 péchés capitaux - beauté".

1. L'Avarice

Quel est le produit le moins cher que tu possèdes ?


Mon bicarbonate de soude : il me sert de no-poo (vous l'avez constaté dans ma vidéo pour lutter contre la dermite séborrhéique), de gommage visage et corps, ainsi que de dentifrice. A 2,40 euros les 400g, difficile de faire moins cher et plus polyvalent. Mais il est vrai qu'il s'agit d'un produit brut et à l'origine non destiné à un usage cosmétique.

Sinon, dans les produits cosmétiques à proprement parler, j'ai toujours encore deux exemplaires de la palette Butternut de e.l.f., un vrai must pour moi. D'ailleurs, un des tout premiers articles de mon blog en parlait déjà, car je trouvais génial de vous montrer ce qu'on pouvait faire avec une palette de quatre fards à... 1 euro, tout rond !




Et quel est le produit le plus cher que tu possèdes ?

Certainement mon parfum, Miracle de Lancôme, mais je ne pense pas qu'il rentre vraiment dans ce TAG.




Sinon, il s'agit du rouge Pure Couture d'Yves Saint Laurent : j'ai beaucoup hésité à l'acheter, et je ne regrette pas les 36,90 euros qu'il coûtait tant il est beau et modulable (et aussi parce que je l'ai eu avec 20% de réduction...).

2. La colère

Quel est le produit avec lequel tu as une relation d'amour/haine ?

Sans surprise : le fond de teint Encre de Peau d'Yves Saint Laurent. Sur le coup, il a tout pour plaire (sauf son prix, bien sûr, mais bon, on peut faire une petite folie de temps en temps...) : il a toutes les teintes dont on peut rêver (sauf si on a une peau noire), il est velouté mais imperceptible et IL EST BEAU ! Franchement, le packaging est aussi classieux que luxueux.




Et puis on l'achète, et puis on le ramène chez soi, et puis on décide d'en faire son compagnon pour la journée (puisqu'il est censé tenir 24 heures) et là... déception. Alors que le nom Encre de Peau m'évoque une tenue exceptionnelle, une peau comme infusée de fond de teint, le produit se fait la malle en quelques heures. Très vite, il ne reste plus rien. Et un rien qui vous a coûté la bagatelle de 50 euros, comment vous dire qu'il vous reste en travers de la gorge ?...


Quel a été le produit le plus dur à trouver ?

Encore et toujours, ma palette Alice in Wonderland 1 d'Urban Decay : c'était du temps où une édition limitée était VRAIMENT très limitée (Too Faced, m'entends-tu ?). Je la voulais pour ses fards, pour son décor, parce que j'aime passionnément Tim Burton. Mais il n'y en avait plus. Plus, plus, plus. Nulle part. Sauf... qu'une Séphorette a réussi à m'en débusquer une qui avait été cachée. Chaque fois que je regarde cette palette, je me dis que j'ai eu beaucoup de chance et je remercie intérieurement cette géniale Séphorette !


palette Alice in Wonderland Urban Decay



3. La gourmandise

Quels sont les produits de beauté les plus délicieux que tu possèdes ?

Il n'y a pas à dire, question gourmandise, la K-Beauty est vraiment très forte ! Dans la série "je plongerais bien le doigt dans le pot rien que pour goûter", j'ai nommé : le Lovely Meex Dessert Lip Balm (article à retrouver ici).


Lovely Meex Dessert Lip Balm fraise miel orange


Des petits pots de confiture d'orange ou de fraise, ou encore un petit pot de miel : trop adorable, trop appétissant... et très efficace, par-dessus le marché !


4. La paresse

Quel est le produit que tu négliges le plus à cause de ta paresse ?

L'amincissant : en-dehors des tests produits que je fais consciencieusement... je le saute tout le temps. Alors que c'est la régularité, qui est importante.


Ventouse minceur Cellu-Cup et huile drainante phytomédical


Mais franchement, je me décide à l'utiliser uniquement un jour sur dix. Feignasse, va.

5. L'orgueil

Quel est le produit qui te donne le plus confiance en toi-même ?

Je dirais le rouge à lèvres rouge. Parce que quand j'en mets, je trouve que sa couleur éclatante et très féminine oblige à assumer les regards. Mais, paradoxalement, j'en porte rarement : ce n'est pas ce qu'il y a de plus pratique et puis, justement, il faut assumer.


Rouge Aphrodite MeMeMe Long Wear Satin Lip Cream
Le rouge Aphrodite de MeMeMe
En fait, quand j'y réfléchis, c'est peut-être que ce sont justement les jours où j'ai déjà confiance en moi que j'ose porter ce genre de rouge. C'est l'histoire de la poule et de l’œuf, quoi.



Avec le rouge Aphrodite, trouvé dans la My Pocket Make Up édition Party Time

C'est décidé, cette année, je mets plus de rouge à lèvres rouge. Ça, c'est de la résolution universitaire  😄 !


6. La luxure

Qu'est-ce qui t'attire le plus chez les personnes du sexe opposé ?

En fait, c'est quelque chose qui n'a rien à voir avec les cosmétiques : l'allure. Une belle démarche, l'aisance dans la gestuelle et l'expression, ça ne se trouve pas en parfumerie.

Disons alors que quelque chose qui peut devenir troublant, c'est le parfum qui s'associe à une personne que l'on trouve déjà attirante.


7. L'envie

Qu'est-ce que tu aimerais recevoir en cadeau ?

Mon phantasme cosmétique du moment, c'est le Newa. C'est un appareil antirides qui stimule la production de collagène. Et surtout, il paraît que ça marche vraiment. J'aimerais beaucoup tester, mais... 349,99 euros, quand même... Donc, admettons que je me découvre un oncle d'Amérique, il pourrait m'offrir ça en cadeau 😍

http://www.awin1.com/cread.php?awinmid=6968&awinaffid=285299&clickref=Newa+visage+appareil+antiride+X+Forty+Beauty&p=http%3A%2F%2Fwww.laredoute.fr%2Fppdp%2Fprod-500780013.aspx

Un grand merci à Marine de m'avoir taguée. Si vous voulez lire ses propres réponses au #TAG des 7 péchés capitaux, je vous invite à cliquer ici.

Quant à moi, j'invite... qui voudra réaliser ce TAG ! Si jamais vous décidez d'y répondre, surtout n'hésitez pas!

Mais plus particulièrement, j'aimerais inviter Elodie, du blog Serenamente, Amandine du blog Le Boudoir d'Amandine et Nina, du blog Tout autour de nous.



View Post

A la découverte des nouveautés cosmétiques, avec les Mousquetettes

J'ai eu la grande chance d'être invitée à la soirée que le blog Les Mousquetettes, qui n'est plus à présenter (ce n'est donc que pour la forme que je vous invite à y faire un tour tant je suis sûre que vous y êtes déjà allés), organisait à Marseille.



C'était au restaurant "bistronomique" L'Inattendu, cours d'Estienne d'Orves à Marseille : voilà déjà un choix que je valide ! Gaspacho et sa piperade au chorizo rôti, émulsion d'artichaut au chèvre, thé glacé aux agrumes... Bref, nos palais n'ont pas été malheureux au cours de cette soirée où le maître de céans a veillé à ce que tout se passe bien dans les moindres détails, sourire à l'appui.


A l'intérieur de l'Inattendu

Jehanne représentait les Mousquetettes et nous accueillait à l'entrée du restaurant. J'ai eu également la joie de rencontrer Emmanuelle de l'agence Melting Com, qui nous avait mises en relation. Cela fait tellement plaisir de rencontrer ces personnes avec qui l'on correspond !

Le but de cette soirée était de nous présenter plusieurs entreprises cosmétiques basées dans la région, ainsi que des produits innovants. Et vraiment, ce sont de très belles marques que j'ai pu y découvrir ou y retrouver.

J'ai commencé par (re-)découvrir les faux-cils Kiss. En effet, c'était dans une édition de My Pocket Make Up, "Party Time", que j'avais pu les essayer pour la première fois ; je n'avais jamais été tellement convaincue par les faux-cils, mais ceux-là sont tellement formidables que je me suis enfin dit que cela pouvait devenir un accessoire que j'utiliserais régulièrement. Mais Bruno, qui animait l'atelier Kiss, m'en a fait découvrir une nouvelle sorte, les plus naturels d'entre eux. Et il faut bien le dire, c'est complètement bluffant : on dirait juste que nos cils se sont multipliés, mais c'est si naturel qu'on pourrait même les porter dans la journée. Sur la photo, je les porte, et vous allez voir qu'on dirait juste que j'ai trouvé le mascara miracle qui fait le regard à la fois intense et le cil léger.

Bruno, de l'atelier faux-cils Kiss

Je reconnais que la photo ne leur rend pas justice parce que j'ai tout pris avec mon téléphone, et la qualité est moyenne, du coup. Mais je pense qu'on voit quand même déjà bien qu'ils font un très joli regard sans faire artificiel.

Le deuxième stand que j'ai visité était celui de la Savonnerie Fer à Cheval. Je la connaissais déjà pour l'avoir souvent croisée lorsque je travaillais au lycée Artaud. Mais je ne me doutais pas que cette marque de savon de Marseille authentique avait fait un tel travail de relooking. Je trouve que le résultat est somptueux : il raconte le produit à la fois simple et traditionnel qu'est le savon de Marseille, composé simplement d'huiles végétales et de soude. C'est à la fois brut et épuré, et pourtant recherché, à mille lieues de la présentation cheap dont on a pu avoir l'habitude en achetant son savon au supermarché.

Les magnifiques produits de la savonnerie Fer à Cheval

La Savonnerie Fer à Cheval était là non seulement pour présenter ses produits et défendre le savon de Marseille authentique, mais aussi pour nous présenter plusieurs DIY. Le premier que j'ai vu consistait à élaborer de petits savons exfoliants au marc de café.


Petits savons exfoliants au savon de Marseille et marc de café

video

video


Un autre tutoriel expliquait comment fabriquer une crème de rasage pour les jambes. Je pense qu'il aurait mieux valu dire "crème de rasage" tout court, car j'ai réalisé cette recette pour mon mari qui n'utilise plus que ça pour se raser le matin. Et comme c'est à la fois vite fait et vraiment très économique, je pense que l'on va continuer longtemps avec cette recette ! 


Fer à cheval...


En passant à l'étage, en revanche, j'ai fait des tas de totales découvertes. La première concerne une marque de produits de slow cosmétique : Les Essentiels. Pourtant, elle est basée à Saint Cannat, donc de mon côté d'Aix ; c'est dans ce village que vivent mon frère et sa femme, et en plus, j'y passe chaque fois que je vais à la Barben. J'ai donc eu un certain nombre d'occasions manquées de la croiser avant la soirée des Mousquetettes ! Mais c'est ce soir-là que le destin a décidé de réparer ses erreurs.



J'ai donc pu découvrir plusieurs classiques de la slow cosmétique revisités par la marque : les huiles (sérum et multi-usages), ainsi que les baumes (corporels, déodorants et aussi un baume pour le visage que je pense m'offrir pour cet hiver).



On trouve aussi toute une gamme de savons (et vous connaissez ma faiblesse pour les pains de savon...), la base du zéro déchet. Ils sont saponifiés à froid, donc ils gardent toutes leurs bonnes huiles et leurs principes actifs, si bien que leur douceur vous permet de les utiliser aussi bien pour le corps que pour le visage. Là aussi, je me promets d'aller me faire une petite provision.




Les hommes ne sont pas oubliés, avec un beau savon à barbe à l'ancienne, ainsi qu'un baume après-rasage. 




Enfin, Les Essentiels proposent toute un gamme de gommages corporels plus sensuels les uns que les autres.





A présent, voici une marque que je connaissais sans la connaître. En effet, je fais partie de la malheureuse catégorie des bars à moustiques. Lorsqu'il y en a un à trois kilomètres à la ronde, deux solutions : soit il est pour moi, soit il est pour ma fille. Imaginez un peu lorsque j'étais à Saint Antoine, dans les quartiers Nord, où coule une charmante petite rivière... qui charrie des millions de larves de moustiques prêtes à passer à l'attaque aux premiers signes de températures clémentes. Alors, forcément, MoustiKologne, je connais. C’était même le répulsif officiel quand j’étais chez les scoutes (on ne disait pas « passe-moi de l’anti-moustiques », mais « passe-moi du MoustiKologne » ; je sais, je suis un dinosaure).




Mais je ne savais pas que les mêmes laboratoires qui élaborent le Moustikologne, c’est-à-dire les laboratoires Marque Verte, concoctent également des gels douche. Attention, ils ne prétendent pas faire du bio ; ce n’est pas pour autant que l’on peut les accuser de greenwashing : je le sais, je les attendais au tournant. En effet, sans être bios, leurs gels douche ne contiennent aucune substance indésirable : exit donc les parabens, les silicones, les nanos… ainsi que leurs substituts. On n’est pas dans l’hypocrisie du « j’ai enlevé tel produit décrié, je l’ai remplacé par une autre substance tout aussi dangereuse, mais dont personne ne parle, alors je suis tranquille ». Même les colorants sont naturels.





Et question parfums, on est servi ! Pour ma part, je craquerais bien sur la violette et la fleur d'oranger, qui ont des odeurs très réussies, authentiques et pas du tout écœurantes. En plus, vu le prix, ce serait bête de s'en priver : 6,70 euros... le litre ! En flacon pompe ! Quand j'ai entendu ça, je n'en ai pas cru mes oreilles.




Mais quand c'est expliqué avec un si gentil sourire par Frédérique, non seulement on la croit, mais en plus, on a encore plus envie d'acheter ces produits (pour info, ces gels douches existent aussi en format tube de 200ml à 2,90 euros).


Frédérique, chef de produit du laboratoire Marque Verte


Un peu plus loin, nouvelle découverte : les produits Frescoryl. Il s'agit d'une marque du Sud-Ouest ayant reçu plusieurs prix de l'innovation pour ses produits bucco-dentaires nomades.




La star de ce stand ? Les comprimés de dentifrice à croquer pour se laver les dents sans eau ni brosse, avec des ingrédients naturels et sans fluor, afin de pouvoir être avalés si on ne peut pas recracher après s'être "brossé" les dents (avec la langue 😛). Même les enfants peuvent les utiliser, de ce fait, et ils existent d'ailleurs en parfum menthe et parfum fraise (ma fille sera ravie, elle déteste la menthe).




A l'origine, les produits étaient uniquement vendus dans les pharmacies, avec un packaging  traditionnel qui mettait surtout en avant le sérieux de la marque et son côté très naturel (ainsi, le fil dentaire est en amidon de maïs pour être biodégradable).




Mais la marque a décidé de faire des packagings plus glamours, pour encore plus de plaisir d'utilisation, et voici qu'est née la gamme "Beauty", illustrée par les Tam, sur un fond noir beaucoup plus élégant. On n'hésite plus à sortir son comprimé de dentifrice, qui ressemble à un bonbon luxueux !

Du coup, la gamme de produits s'est étendue et il y a même de jolis baumes à lèvres gourmands.







Pour finir mon tour au premier étage du restaurant, j'ai choisi une marque dont je vous ai déjà parlé, et que j'adore pour son efficacité extrême : il s'agit des cosmétiques de la marque ACM, dont le soin contour des yeux Duolys m'avait vraiment bluffée (ma revue est à retrouver ici).

A présent, la marque sort, dans cette gamme Duolys, un nouveau sérum dont l'actif principal est la vitamine C. Vous savez que c'est un constituant que j'apprécie énormément de retrouver dans un sérum car c'est l'un des rares actifs dont l'efficacité est reconnue par les dermatologues. Le problème, c'est qu'il est très fragile, si bien que la plupart du temps, à peine avez-vous ouvert votre sérum qu'il ne contient presque plus de vitamine C active. Dans ce nouveau sérum, la vitamine C, présente à une concentration exceptionnelle, est préservée par un mode de conservation tout à fait unique et révolutionnaire (mais je ne vous en dis pas plus, je garde le détail pour une revue à venir 😉).



Mais avouez que quand vous voyez la fraîcheur et le dynamisme des développeuses de ce nouveau produit, vous ne pouvez être que convaincu d'avance ! Et en plus, elles vous ont réservé une surprise à vous aussi : avec le code EVENT2017, jusqu'au 1er novembre, vous avez 10% de réduction sur votre commande passée sur labo-acm.com



C'est par l'atelier manucure que j'ai terminé la soirée. Et l'atelier était animé par la miss Emmanuelle herself ! Plus sympa, y'a pas !



J'ai donc découvert les faux-ongles Kiss Impress, appris comment les poser, et je peux vous dire que j'ai complètement changé d'avis sur ce type de produit. Pour moi, le faux-ongle évoquait irrésistiblement le mauvais goût et la vulgarité. Mais là, le résultat est à la fois délicat et fun.




J'avais aussi gardé l'idée de la colle à faux-ongles, qui "pégait" (comme on dit dans ma région) de partout (comprendre : "poissait") pour finalement ne faire tenir le tout qu'une demie-journée.


D'une part, c'est fini parce que ces faux-ongles sont autocollants : on choisit la taille qui correspond à nos ongles parmi tous ceux qui sont présents dans la boîte, on décolle la languette et on pose sur l'ongle.



 
Donc oui, il vous en restera sur les bras : moi, je les refile ensuite à ma fille pour qu'elle joue, sans lui donner le truc final qui fait tenir tout ça pendant une bonne semaine (si, si !). Elle adore !


Alors, ce truc, vous voulez le connaître ? Eh bien, le voici en vidéo :


video


Il faut passer une petite minute à presser sur vos faux-ongles pour bien fixer l'adhérence, et c'est tout. Ensuite, je peux vous dire que ça résiste !




Le plus dur est en fait de faire son choix parmi toutes les variations proposées.
 




J'ai adoré cette rencontre avec Emmanuelle, qui est aussi chaleureuse que pétillante : on a vraiment bien rigolé, toutes les deux.


Après tout cela, il a bien fallu rentrer dans mes pénates, mais j'ai paradé un petit coup sur le Vieux Port, avec mes faux-cils et mes faux-ongles, et surtout toutes mes idées de nouveaux articles pour vous faire partager en détail toutes mes découvertes.


Merci encore aux Mousquetettes et à l'agence Melting Com pour cette soirée plus que réussie. A très bientôt !








View Post

Measteam, pour purifier et hydrater votre peau en profondeur

J'ai eu la chance infinie, dans le cadre de mon partenariat avec Plastimea, de recevoir un sauna facial, un appareil que je veux acquérir depuis des années sans jamais l'avoir fait, parce que je trouvais jusqu'alors que les modèles que je trouvais étaient un peu chers pour la qualité moyenne qui était la leur. Le modèle que j'ai reçu, le Measteam, est d'un bien plus belle qualité : plus pratique, plus esthétique, multi-usages, c'est un très bel appareil, mais vendu à un prix très compétitif (c'est d'ailleurs le principe de l'ensemble des produits vendus sur le site de Plastimea).




Je vous présente ses multiples bienfaits, purification et hydratation profondes et totalement naturelles, ainsi que des petits trucs d'utilisation, dans ma dernière vidéo YouTube, que vous pouvez visionner en cliquant sur la photo ci-dessous :

https://youtu.be/nKM3_ui61BY


Vous pouvez donc obtenir une peau bien plus belle, ainsi que renforcer l'action de tous vos produits de soin (masques, crèmes...) pour la somme de 19,90 euros (car il est actuellement en promotion ; son prix est d'habitude de 29,90 euros, ce qui est déjà modique pour un si chouette appareil).

Évidemment, vous pouvez tenter la casserole d'eau chaude, mais il faut bien l'avouer, c'est bien moins pratique, et moins efficace car la vapeur se concentre moins bien. Essayez le sauna facial, c'est vraiment un must du soin, même en été où la peau a plus que jamais besoin d'être hydratée et décrassée.

Pour vous procurer des huiles essentielles de première qualité, je vous conseille celles de la marque Huiles et Sens, qui est même remboursée par certaines mutuelles.



View Post

Le nettoyant Face Wash de DHC, complément idéal de l'huile démaquillante... et même plus !

Il n'y a pas tout à fait un an, j'ai été amenée à tester de nouveau l'Huile démaquillante DHC, et du coup à réviser mon jugement sur elle, dont je persiste à penser qu'elle a légèrement changé de formulation entre la première fois où je l'avais utilisée (et pas vraiment aimée) et cette seconde tentative où je l'ai trouvée aussi agréable qu'efficace (si vous aviez raté l'article, vous pouvez le retrouver ici). Bien qu'elle fasse déjà bien le job toute seule, par habitude du double nettoyage et aussi par conviction que c'est meilleur pour la peau, je la faisais suivre d'un nettoyant moussant pour enlever toute trace de gras et de saleté. Mais il ne s'agissait pas d'un nettoyant DHC. J'ai donc été ravie que la marque m'envoie un nettoyant via l'agence Spirale, ainsi qu'un nouveau flacon d'huile, afin de tester l'efficacité de ce duo.




On retrouve le même flacon pompe très épuré que pour l'huile. Je vous le dis tout de suite pour éviter le gaspillage : la pompe délivre en une pression ce qu'il faut pour nettoyer le visage et le cou. Même si la quantité délivrée vous paraît peu importante, la formule est si efficace qu'il n'y a pas besoin de plus. Donc, ne gaspillez pas votre produit : le flacon, de contenance généreuse, vous durera très longtemps.




La texture nacrée du produit est très réussie, et elle est gélifiée juste ce qu'il faut pour s'étaler facilement sans filer entre les doigts et causer du gaspillage.

 
La mousse obtenue est abondante et légère, elle se rince avec une grande facilité, en emportant toute trace de gras ou de salissure, et sans dessécher la peau pour autant.


Par contre, le seul défaut que je lui vois, c'est sa composition : quel dommage de voir autant de produits dénoncés pour leur nocivité, y compris en tête de liste, donc en proportion importante ! J'espère qu'un jour DHC prendra un virage vers plus de naturel.

 
Analyse réalisée à partir du site La Vérité sur les Cosmétiques

Légende



C'est son efficacité alliée à l'agrément de son utilisation (j'adore l'odeur de propre qu'il laisse derrière lui) qui m'a convaincue de continuer à utiliser ce nettoyant. Je ne me suis d'ailleurs pas limitée à le tester avec l'huile de la même marque, car je voulais vraiment voir ce qu'il pouvait donner pour lui-même. C'est pourquoi je l'ai utilisé après un démaquillage à l'huile de coco et même avec la Chantilly by JLS à la rose (retrouvez ma présentation de cette dernière ici).




La Crème Chantilly by JLS est très riche et permet un démaquillage comme avec un baume, mais par sa richesse en beurre de karité, elle a une texture très nourrissante un peu difficile à faire partir. Et pourtant, il se trouve que le nettoyant a parfaitement retiré toute trace de gras dans les deux cas.




Ce nettoyant sera donc absolument parfait pour ceux que les compositions de la cosmétique traditionnelle n'effraient pas, car il est vraiment efficace et dure longtemps, le tout pour un prix pas si élevé, puisque le flacon de 200 ml coûte 29 euros (en exclu sur le site de Nocibé). Alors, prêts à essayer le double nettoyage à la mode japonaise ?
 







View Post

Pinterest Hover Button

BLOGGER TEMPLATES BY pipdig