La parenthèse idéale : une demi-journée à La Bastide des Bains

Je vous ai déjà dit que j'avais des collègues formidables ? Oui ? C'est vrai, je me répète. Et surtout, je m'éloigne un peu de la vérité car, en fait, il s'agit d'anciens collègues, puisque c'étaient ceux de mon lycée et que je les ai quittés depuis pour aller travailler à la fac. Quoi qu'il en soit, ils demeurent pour moi mes collègues au présent, car ils me manquent beaucoup. Ils ne m'avaient pas laissée partir sans des tas de petites-grosses attentions qui, pour certaines, ne me quittent pas, comme une bague, un pendentif Dodo en forme d'étoile de mer, une trousse pour mon sac... Mais il y a l'un de leurs cadeaux que j'ai mis du temps à utiliser, c'est un bon à la Bastide des Bains, située au 19 rue Sainte, à Marseille (donc à deux pas du Vieux Port, si vous voulez y passer).

J'étais plusieurs fois passée devant l'entrée en admirant les ferronneries et en fantasmant sur ce qu'une si belle façade pouvait renfermer de secrets. Et en cette fin de mois d'août, j'ai enfin poussé la porte de La Bastide des Bains...


Et puisque j'en suis à parler de date, j'ai un point important à souligner : cela faisait plus d'un an que j'avais reçu mon bon cadeau (début juin de l'année dernière, pour être exacte). Dans la plupart des maisons de beauté et des SPA, on m'aurait répondu que trop tard, c'est trop tard. Sauf qu'à La Bastide des Bains, il n'y a pas de date limite à votre bon cadeau. Pour celles qui n'ont pas une minute et qui n'arrivent pas à trouver le temps de se bloquer une demi-journée (et même un peu plus), c'est super : pas de stress pour se dire que le bon va se périmer, on peut choisir le moment d'en profiter vraiment. Et on peut aussi choisir, du coup, de faire les prestations en plusieurs fois. Ce n'est pas ce que j'ai choisi pour ma part, parce que j'ai pu faire garder ma fille plusieurs heures d'affilée, mais si vous ne disposez que de petites plages de temps espacées, ce ne sera pas grave, vous pourrez quand même profiter de tout.


La prise de rendez-vous a été très facile et très agréable : l'accueil téléphonique a été rapide, précis, aimable. Tous les renseignements nécessaires m'ont été donnés, on m'a proposé un rendez-vous dans des délais rapides, et on m'a mise à l'aise sur la possibilité de décommander et reporter mes soins en cas de problème.


Dès que l'on a passé l'accueil, on entre dans une ambiance qui mêle les influences provençales de la bastide et l'opulence orientale avec de grandes tentures qui dessinent des tentes un peu partout dans la salle de repos conjointe au hammam.

Les vestiaires comportent des casiers individuels fermés à clef ainsi que des douches et tout le nécessaire pour se démaquiller, se laver avant d'aller au hammam, de la crème pour le visage et le corps afin de garder une peau toute douce quand on en sort si on n'a pas pris de modelage derrière. D'ailleurs, de l'eau micellaire vous attend aussi juste à l'entrée du hammam, avec des cotons, des mouchoirs et des cotons-tiges pour enlever toute trace de maquillage qui aurait pu couler.

Je ne vous ai évidemment pas pris de photos de ce hammam pour ne pas troubler la sérénité du lieu mais on retrouve l'ambiance des hammams traditionnels avec les murs et les banquettes en céramique, le point d'eau pour se rincer et, surtout, une vraie bipartition entre salle tiède et salle chaude pour pouvoir alterner.

L'autre idée bien pensée c'est de fournir aux clientes non seulement des tongs (à leur taille, en plus, ce qui évite de se retrouver à avoir l'impression de marcher avec des palmes pendant quatre heures) et un peignoir, mais aussi un paréo qui permet de ne pas s'asseoir directement sur le dallage des banquettes à l'intérieur du hammam, ce qui est quand même plus hygiénique, et aussi de se couvrir légèrement pour passer d'une salle à l'autre, si on le souhaite, ou encore si on veut prendre un verre de la boisson détoxifiante laissée à disposition juste à la sortie du hammam, et qui est vraiment délicieuse (une grande carafe d'eau glacée dans laquelle infusent des rondelles de citron et de concombre, ainsi que de la menthe fraîche).



A gauche de l'entrée de la salle tiède, il y a deux grandes tables en marbre pour le gommage, effectué de manière traditionnelle au gant, mais avec un gant qui sera à votre unique usage et qui vous est offert.


C'est là qu'officie Moana, avec une vigueur maternante. Elle vous enduit de savon noir, vous rince puis vous étrille tout le corps, sans rien oublier, faisant partir les cellules mortes sous forme de grosses peluches, et même le visage, si on le souhaite (mais là, je vous rassure, elle est très douce). Elle vous rince à nouveau à grande eau et, après avoir pris une douche, vous pouvez sortir du hammam.


Assise sous l'une des tentes du salon, ou allongée sur un lit de repos, vous pouvez savourer le thé à la menthe et la pâtisserie à la fleur d'oranger qui vous sont offerts. Là encore, nul besoin de vous presser, on ne vous mettra pas de pression avec un minutage serré. Quand vous avez terminé, et seulement alors, vous pourrez gagner l'étage où vous attendent les cabines de soin.


C'est Maria qui me prend en charge. Elle est toute douce, mais attention, il ne faut pas s'arrêter à cette seule impression. Car vous, je ne sais pas, mais moi, quand je demande un modelage, je ne demande pas un papouillage. Et malheureusement, y compris dans des SPA assez prestigieux, c'est ce que j'ai trouvé : des gestes sans précision, dont on a l'impression qu'ils commencent et s'arrêtent selon une sorte de chorégraphie apprise par coeur mais qui ne sait pas s'adapter à votre corps et qui se posent un peu au hasard. Ce n'est pas désagréable, mais ce n'est pas non plus profondément détendant.



Je me dois donc de rendre hommage à la maîtrise technique de Maria. Ses mouvements ne sont pas ceux que l'on observe couramment dans les modelages californiens, par exemple. Il faut dire que le mari de la maîtresse des lieux est un kiné, spécialiste du massage qui forme les masseuses de l'établissement sans faire perdre à ces dernières leurs personnalités (car quand on masse avec cœur, on masse de manière très personnelle).


Après un massage à l'huile d'une heure sur tout le corps, effectué de manière aussi réussie, on se dit qu'on ne pourra plus vraiment être surprise.

Que nenni ! C'était sans compter la pédicure qui allait suivre.



C'est sûr que m'offrir, à moi, un bon cadeau comprenant une beauté des pieds, cela sonne comme une gageure pour la personne qui va s'occuper de moi. Car oui, mes pieds sont moches, moches, moches, avec hallux valgus de tous les côtés.


J'ai déjà fait des pédicures dans d'autres instituts ; on ressort, c'est vrai, avec de jolis ongles bien polis. Ce qui n'est déjà pas mal.


Mais là, attention, on passe en classe supérieure. Bien que je sois sortie du hammam depuis à peine plus d'une heure, on me refait prendre un bain de pieds pour attendrir la peau. D'ordinaire, on vous met les pieds dans une cuvette et basta. Mais ici, on vous sort un thalasso pieds, avec plate-forme vibrante et bulles.


Ensuite, les ongles sont limés (ce n'était pas la peine de me les couper, ils étaient à la bonne longueur), toutes les peaux mortes sont gratouillées, enlevées consciencieusement, les pieds poncés avec énergie, longuement, mais sans jamais faire mal par Maria.


Elle en connaît un rayon et là encore, fait preuve d'une conscience professionnelle qui dépasse la simple exécution de gestes mécaniques. Elle me dit que je dois consulter un podologue car il y a des endroits où la corne est trop épaisse et doit être enlevée à la lame. Effectivement, ces endroits sont douloureux pour moi.

Et comme je ne connais pas de podologue qui m'ait été recommandé sur Marseille, à ma demande (et à ma demande seulement, j'insiste) elle m'en donne un dont elle m'assure que toutes ses clientes sont contentes.


Je choisis pendant ce temps la couleur que je souhaite me voir poser, parmi plusieurs références de grandes marques : j'opte pour un rouge joyeux et profond, le Jelly Apple n°54 d'Essie. Non seulement la pose est impeccable, mais là aussi, rien ne presse, je peux attendre aussi longtemps que je veux au salon pour être sûre que cela soit bien sec, en buvant de la boisson détox et en regardant des magazines. J'apprends quelque chose au passage : les vernis rouges sont les plus longs à sécher ; Maria me conseille donc d'être particulièrement prudente et de prendre mon temps pour le séchage.



En partant, je discute un peu avec la propriétaire du lieu qui me fait découvrir la gamme de cosmétiques lancée par sa maison en collaboration avec le "nez" Marypierre Julien (à qui l'on doit Reveal for Men de Calvin Klein, Rogue de Rihanna, Freedom de Tommy Hilfiger, Rouge de Lacoste, Sexy Little Things de Victoria's Secret...), dont la création a été baptisée d'un nom que j'adore, Cèdre Décadent. Ce bois a été choisi pour sa chaleur et sa dimension spirituelle, qui appelle à la sensualité et au lâcher-prise, dans l'alliance du Cèdre de l'Atlas et du Cèdre de Virginie.



Elle avait commencé avec la gamme pour le bain, nommée Premier Pas. Mais beaucoup de jolies nouveautés sont annoncées pour la rentrée, y compris une bougie d'ambiance afin de faire de notre intérieur un havre de paix chaleureuse.






Si vous passez par Marseille et que vous avez l'occasion de vous offrir une pause détente dans ce quartier le plus touristique qui soit, je vous conseille de faire halte à la Bastide des Bains.

Quant à moi, je ne remercierai jamais assez mes amis de m'avoir permis d'en franchir le seuil, et en particulier Camille, que j'embrasse affectueusement, et qui a su choisir un lieu conforme à ce que je sais de son élégance personnelle.

Et vous savez quoi ? Comme mes collègues me manquaient - il faut croire que ce lieu est un peu magique - en repartant, j'ai croisé l'une d'entre eux dans les vestiaires... Un lieu idéal, même dans l'imprévu !


Et en cadeau, quelques moments de sérénité ramenés de la Bastide des Bains.

video




video





View Post

Mes jambes aux petits soins dans un Cokon

Bon, le blogging n'est pas un monde de Bisounours, comme en témoignent les mésaventures arrivées à plusieurs de mes blopines ces derniers temps. Pour autant, on y trouve aussi bien des gens formidables, comme ce que je vais vous raconter va vous le prouver.

En fait, cet article n'aurait pas dû voir le jour, du moins si j'avais suivi les intentions de la personne dont je vais vous parler. Plusieurs fois, sur le blog, j'ai eu l'occasion de vous parler de mon problème de retour veineux, qui occasionne des problèmes comme la cellulite (mais comme je la hais, celle-ci !), et surtout des douleurs dans les jambes. De l'automne au printemps, cela ne me pose pas énormément de souci puisque je porte sans discontinuer des bas de contention. Mais arrivés les beaux jours, outre le fait que ce n'est pas agréable d'avoir un tissu collant autour des jambes, cela apparaît comme très bizarre aux yeux des gens de porter des bas (surtout dans la région marseillaise, plutôt chaude ;) ). Et comme il n'est pas facile de se balader avec sa douche froide portative, je me tourne vers les produits contre les jambes lourdes.

Mais ces derniers ont un inconvénient majeur : le plus souvent, ils sentent le camphre à trois kilomètres, ce qui vous rend infréquentable des heures durant.

Me prenant en pitié, Mélody, qui tient le blog Le Cokon, et avec qui je discutais depuis plusieurs mois sur Twitter, m'a spontanément contactée pour me demander de lui préciser ce que je ressens comme sensations inconfortables quand je n'ai pas de contention. J'étais très touchée qu'elle s'intéresse ainsi à mon cas.

Suite à mes réponses, elle m'explique qu'elle connaît un produit qui pourrait répondre à mes attentes et qu'elle peut me l'envoyer, ce que j'ai accepté.

Il s'agit du Cryo Gel d'Anilyne.


En fait, l'appeler "gel" n'est pas lui rendre justice car, justement, c'est plus une crème qu'un gel, ce qui est déjà original en soi, ce type de produit étant couramment distribué sous forme de gel. Là, j'apprécie qu'en plus, le produit ait un côté hydratant.

Et surtout, en effet, s'il y a une odeur de menthe (l'effet rafraîchissant est généralement apporté par le menthol : j'attends qu'on développe un menthol désodorisé qui garde son effet fraîcheur, mais ce sera pour une autre vie, je crois ^^), il n'y a pas de camphre ; et ça, c'est super ! Effectivement, la vie devient alors plus légère.

Mais alors, me direz-vous, pourquoi cet article n'aurait-il jamais dû paraître ?

Figurez-vous que je voulais faire la photo de ce produit pendant mes vacances à la mer, pour donner une impression de fraîcheur. Je demande donc à Mélody si cela ne l'ennuie pas que j'attende un peu pour faire la revue de ce produit. Et là, elle me répond que, de toute façon, elle ne m'avait pas envoyé ce produit pour que je fasse un article, mais simplement pour me rendre service.

Du coup, figurez-vous que je change mon fusil d'épaule. Je vais donc, en effet, ne pas parler de ce produit pour lui-même, mais m'en servir comme prétexte pour parler du blog (et du cabinet) de Mélody. Ces deux derniers sont éponymes et dénommés Le Cokon.



En quoi un cabinet de kinésithérapie pourrait-il intéresser un blog beauté ? C'est que Mélody officie dans les domaines classiques de la kiné, mais aussi dans tout ce qui concerne le bien-être et l'esthétique. Et je trouve ça super d'avoir sur la question le point de vue d'une professionnelle de la santé, qui connaît le corps comme sa poche. Cela change le point de vue que l'on peut avoir sur nos problématiques beauté-santé-bien-être.

Mais bon, me direz-vous, tout le monde n'habite pas La Rochelle ou Bordeaux pour aller voir Mélody dans son cabinet. Et c'est pour cela qu'elle a créé son blog, que vous pouvez retrouver ici. Vous y trouverez des tas de conseils avisés, de la part d'une pro.

Je remercie encore grandement Mélody pour sa délicate attention ; comme vous l'avez compris, il fallait que je mette en avant sa gentillesse désintéressée qui me fait dire que ce doit être une professionnelle de santé formidable et de confiance.



View Post

Concours : gagnez votre crème L'Oréal Age Expertise

A l'occasion de mon premier live sur Facebook, dont je vous parlais ici, je vous propose de gagner la crème L'Oréal Age Expertise dont je vous parlais hier (revue à retrouver en cliquant sur ce lien), en partenariat avec le site Subleem, qui se chargera de l'envoi de votre lot.


Pour gagner votre crème, deux conditions : aimer la page Facebook de Forty Beauty, et partager ce concours en mode public sur Facebook (en m'indiquant votre lien de partage dans le formulaire). Tout abonnement à un autre de mes réseaux sociaux vous donnera une chance supplémentaire.

Pour cela, vous n'avez qu'à remplir le formulaire ci-dessous :

a Rafflecopter giveaway



Je vous souhaite bonne chance à tous et à toutes !






View Post

Age Expertise 35+ de L'Oréal Paris : pas chère mais de qualité ? Le live de Forty Beauty

Ce n'est plus un secret pour personne, L'Oréal Paris a voulu démocratiser ses soins (devenus quand même souvent assez chers pour des produits de grande distribution) en créant une ligne de crèmes adaptées aux besoins des différentes tranches d'âge.

Pour ma part, j'ai eu la chance de recevoir en test, de la part d'Alexiane, qui est aux commandes du site Subleem, la version 35+, c'est-à-dire celle qui a été conçue pour les femmes de 35 à 45 ans, et dont l'objectif est l'hydratation et la lutte contre les rides.



Comme Alexiane a également créé un groupe dédié aux lives beauté, je me suis dit que ce test serait une bonne occasion de participer à sa nouvelle entreprise. C'est pourquoi j'ai choisi de vous présenter cette crème au cours d'un live Facebook, dont vous pouvez trouver la rediffusion ici

Dans cette vidéo, je vous décrypte notamment la composition INCI, dont je vous donne ici le tableau résumé réalisé à partir du site La Vérité sur les Cosmétiques.



Je vous laisse découvrir ce que j'ai pensé de cette crème vendue seulement 5,90 euros sur le site de L'Oréal Paris.

Cette expérience de live a été très sympa : c'est super de pouvoir répondre en direct et de voir qui vient d'arriver, qui regarde, qui like... Mais ça, c'était de mon côté. Alors je compte sur votre franchise pour me dire si je dois retenter ou non l'expérience !







View Post

DHC Oil Blotting Paper : les alliés de l'été, et au-delà

J'ai horreur de briller. Ce que j'aime, ce sont les teints mats et veloutés. Au mieux, l'été, je supporte un teint à peine glowy, plus naturel pour la saison qu'un teint poudré. Mais de toute façon, "glowy" ne veut pas dire "luisant". Conclusion, il faut trouver un moyen pour rafraîchir son teint dans la journée, avant de le repoudrer, ou non.


Les papiers matifiants sont très utilisés par les femmes asiatiques, pour lesquelles la fraîcheur du teint est primordiale. On en trouve donc dans de nombreuses marques, mais je vous propose de (re)partir à la découverte de ceux de la célèbre marque japonaise DHC. Ils existaient déjà auparavant, mais dans un packaging très austère ; ils se sont refait une beauté, et les voilà sous une nouvelle allure très girly, à la mode coréenne, type Etude House.


Ces papiers, très fins, sont composés exclusivement à partir de fibres de chanvre, et coûtent 5,50 euros la boîte de 100 feuilles. Vous voyez que le rapport qualité-prix est plus que raisonnable.
 

Ce boîtier distributeur est d'un format carte de crédit, il est tout plat et tout léger, donc on le transporte facilement dans son sac. Et à présent, il est si joli qu'il donne envie de le sortir en public pour faire sa crâneuse.

Mais jugeons aussi de son efficacité, grâce aux photos avant-après que je vous ai prises :
 
 
Avant utilisation

Après utilisation

En transparence, on voit clairement le sébum absorbé par le papier ; et pourtant, je n'ai pas la peau grasse en ce moment, avec le vent qui souffle ici et la chaleur plus que supportable.

Je suis contente que DHC se renouvelle un peu, car son côté un peu austère pouvait rebuter. On commence par le papier, mais où s'arrêtera-t-on ?




View Post

Chic jusqu'au bout des cheveux, avec Accessoires cheveux Chics !

J'ai été contactée par un site d'accessoires pour les cheveux qui me paraît intéressant à vous présenter car il propose un vaste choix où chacune pourra trouver son bonheur : Accessoires cheveux Chics. Pour clarifier la chose, sachez que je ne suis pas payée pour faire cet article (je dis cela parce que j'ai été contactée récemment, comme beaucoup d'autres blogueuses, par un site de robes de soirées qui voulait me rémunérer pour faire un article... sans que je puisse tester leurs produits). J'ai par contre reçu un petit headband pour pouvoir vous montrer ce que ces accessoires peuvent donner "en vrai".


Je vous montre une première série de photos, mais ma masse de cheveux cache un peu (complètement) le bandeau ; du coup, je vous en mettrai une autre ensuite.

Les photos suivantes sont moins bonnes, car elles ont été prise lors d'une fête, avec mon iPhone, mais elles permettent de mieux voir le bandeau.



Je vous donne ci-dessous un échantillon de ce que l'on peut trouver sur le site, qui vous offre les frais d'envoi au-dessus de 40 euros d'achats :
 
http://www.accessoirescheveuxchic.com/bijoux-cheveux/1080-elastique-bijou-cheveux-noeud.html

- une pince fleur "teal" à accrocher à ses cheveux, au coin de l'oreille ou piquée près d'un chignon :
 

- un pic à chignon très preppy :
 

- ma préférée : une jolie couronne de fleurs (j'adorerais porter ça, mais je n'ose pas trop, en fait :) )
 



Ce qui est sympa, aussi, c'est que le site vous propose à chaque fois plusieurs manières de porter votre accessoire.

Par exemple, vous pouvez porter votre headband de manière très classique, comme je l'ai fait,



mais aussi de plusieurs autres manières.






J'espère que vous trouverez des accessoires sympas pour agrémenter vos coiffures, avec chic et fantaisie.







View Post

Pinterest Hover Button

BLOGGER TEMPLATES BY pipdig